L’Avant-Scène Cinéma, un magazine unique !

L’Avant-Scène Cinéma a vu le jour en 1961, autant dire il y a un millénaire. Si l’équipe qui fait vivre aujourd’hui la revue n’était pas présente lors de sa naissance, elle n’en est pas moins fière de perpétuer une tradition. Car l’Avant-Scène Cinéma n’est pas une revue comme les autres. C’est la seule au monde à publier de façon aussi régulière et systématique le scénario de films, parfois des grands classiques de l’Histoire du cinéma, parfois des films plus confidentiels mais qui nous sont chers.


Evénement Vilaine fille de Ayce Kartal au Festival Regards sur Courts à Epinal

Publié le 18 septembre, 2018 | par @avscci

0

Regards sur Courts : Epinal célèbre le court métrage du 20 au 23 septembre

Après plus de cinquante années consacrées au court métrage photo (c’est-à-dire réalisé à partir d’images fixes), le Festival de l’image d’Epinal s’est ouvert en 2017 au court métrage de cinéma, devenant le festival Regards sur Courts. Dans la continuité de cette première édition, il propose donc cette année encore deux compétitions internationales distinctes : la compétition de courts photos qui réunira 48 concurrents, en lice pour la 57e Coupe de l’Europe, et la compétition cinéma se composant de 17 films récents (2017-2018) qui concourent, eux, pour le Ruban d’images.

Cette sélection se veut une « fenêtre ouverte sur l’époque actuelle, qui interroge notre place dans le monde et notre rapport à la nature et à nos semblables ». Elle propose une parité parfaite entre réalisateurs et réalisatrices et mêle fictions, documentaires et essais intimes. L’animation ainsi que les techniques hybrides y tiennent également une place importante.

Parmi les films sélectionnés, on notera la présence du court métrage espagnol Los Desheredados de Laura Ferres, qui connait une très belle carrière depuis sa sélection à la Semaine de la Critique 2017, et a notamment récolté le Prix Découverte Leica Cine du court métrage et le Goya du meilleur court métrage documentaire. Entre humour et tendresse, ce film attachant et subtil dresse le portrait du père de la réalisatrice, confronté à la perte de son entreprise familiale.

Sont également présents plusieurs lauréats du dernier festival de Clermont-Ferrand : Retour de Pang-Chuan Huang (Grand prix de la section Labo), Le Marcheur de Frédéric Hainaut (Prix du Meilleur Film d’animation francophone) et Vilaine fille de Ayce Kartal (Grand prix de la compétition nationale), ainsi que les très remarqués Tigre de Tasmanie de Virgine Keaton (sélectionné à la Berlinale 2018), Pauline asservie de Charline Bourgeois-Tacquet (Semaine de la Critique 2018) ou encore Des hommes à la mer de Loris Coulon (Prix du meilleur court métrage français 2017 du Syndicat de la Critique).

Deux autres événements viendront ponctuer cette édition : une séance spéciale de courts métrages consacrée à l’intime (permettant notamment de découvrir les très sensibles Sahara palace de Zélie Durand et Cinq ans après la guerre de Samuel Albaric, Martin Wiklund & Ulysse Lefort) et une carte blanche à la réalisatrice Chloé Mazlo (César du meilleur court métrage d’animation en 2015 pour Les Petits Cailloux) en sa présence. L’occasion d’une rencontre et d’un échange avec le public, mais aussi de découvrir une partie de son travail, et notamment son dernier film Diamenteurs, et d’en apprendre plus sur son premier long métrage en préparation !

Un programme ambitieux qui ancre un peu plus Epinal dans la cartographie contemporaine du court métrage sous toutes ses formes.

Les films en compétition

Le Bel Horizon, de Jean-Baptiste Huber
Des hommes à la mer, de Loris Coulon
Etreintes, de Justine Vuylsteker
Flores, de Jorge Jácome
Ligne noire, de Mark Olexa et Francesca Scalisi
Los Desheredados, de Laura Ferres
Lunar-Orbit Rendez-vous, de Mélanie Charbonneau
Guaxuma de Nara Normande
Le marcheur de Frédéric Hainaut
Pauline asservie de Charline Bourgeois-Tacquet
Retour de Pang-Chuan Huang
Tedarim de Uri Margalit
The life I’ve seen de Dean Ginsburg
Le tigre de Tasmanie de Vergine Keaton
Torre de Nádia Mangolini
Vilaine fille de Ayce Kartal
While I yet live de Maris Curran

Regards sur Courts
Du 20 au 23 septembre 2018, au complexe Cinés Palace à Epinal
Infos et programme sur le site de la manifestation
A suivre sur la page Facebook

  • 4
  •  
  •  
  •  
  •  




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Back to Top ↑