Critique Fast & Furious 9 de Justin Lin

Publié le 19 juillet, 2021 | par @avscci

0

Fast & Furious 9 de Justin Lin

Bien entendu, l’enjeu n’est pas anecdotique. On peut penser ce que l’on veut de l’interminable série des Fast and Furious (9 épisodes et un spin off !), la sortie du dernier opus est une date majeure, puisqu’il s’agit du premier blockbuster certifié tentant sa chance dans le paysage post pandémie et dans les salles de cinéma. L’essentiel est évidemment là, quant au film… Nous sommes loin du sous Point Break hip hop des débuts. Si l’on devait tenter de trouver un point de comparaison, peut-être que les James Bond période Roger Moore seraient un exemple valide. Comme dans ces derniers, toute prétention à la cohérence, au réalisme, à la continuité, sont abandonnés pour des intrigues autour du monde où les acteurs tentent de tuer le temps entre quelques cascades spectaculaires. D’ailleurs, un passage en voiture dans l’espace (si si) justifie la comparaison, en faisant de FF9 le Moonraker de la franchise. L’évidente fatigue des scénaristes, qui ne savent plus que faire, où aller, est palpable. Ils ont d’ailleurs recours au plus vieux truc des sagas vieillissantes : le surgissement du frère maudit oublié. Ici le cadet du héros, dont on n’avait jamais entendu parler, devenu une sorte de mercenaire diabolique (bien entendu) international. Une trouvaille prétexte à quelques tentatives d’émotions assez maladroites, qui finissent par être touchantes par leur ridicule prononcé. Tout est bien qui finit bien : les bons triomphent, les frères se réconcilient, la suite est annoncée dans les derniers instants, et les résultats au box-office confirment que le numéro 10 est en route. Youpi.

Pierre-Simon Gutman

Film américain de Justin Lin (2020), avec Vin Diesel, Michelle Rodriguez, Tyrese Gibson, Charlize Theron. 2h25.

  •  
  •  
  •  
  •  




Back to Top ↑