L’Avant-Scène Cinéma, un magazine unique !

L’Avant-Scène Cinéma a vu le jour en 1961, autant dire il y a un millénaire. Si l’équipe qui fait vivre aujourd’hui la revue n’était pas présente lors de sa naissance, elle n’en est pas moins fière de perpétuer une tradition. Car l’Avant-Scène Cinéma n’est pas une revue comme les autres. C’est la seule au monde à publier de façon aussi régulière et systématique le scénario de films, parfois des grands classiques de l’Histoire du cinéma, parfois des films plus confidentiels mais qui nous sont chers.


Livres Conversations avec Darius Khondji de Jordan Mintzer

Publié le 5 avril, 2019 | par @avscci

0

Actu Livres – Conversations avec Darius Khondji de Jordan Mintzer

Étonnante démarche que celle qui consiste à mettre en lumière un chef opérateur, homme de l’ombre par excellence dont le rôle est pourtant essentiel au sein du rituel que représente la réalisation d’un film. La carrière de Darius Khondji est exemplaire, tant elle manifeste de curiosité de la part de ce directeur de la photographie associé aux plus grands, de David Fincher (Se7en) à Alan Parker (Evita). L’épais ouvrage que lui consacre aujourd’hui le journaliste américain Jordan Mintzer, récemment primé par le jury littéraire du Syndicat de la critique, a la particularité d’être bilingue et de donner la parole longuement à Khondji, tout en questionnant certains des cinéastes avec lesquels il a collaboré, qu’il s’agisse de Jean-Baptiste Mondino, Jean-Pierre Jeunet, Bernardo Bertolucci, Philippe Parreno, Woody Allen ou James Gray, mais aussi la comédienne Isabelle Huppert, le cadreur Jörg Widmer, l’étalonneur Yvan Lucas, le chef décorateur Jean-Vincent Puzos ou le chef électricien Frans Wetterings, lesquels représentent des professions pour la plupart rarement sollicitées dans les médias. Ce faisceau de témoignages est une aubaine qui permet au livre d’accorder autant d’espace à la technique qu’à l’esthétique. Une autre approche du cinéma de nature à susciter des émules sinon des vocations. La place accordée à l’image y est par ailleurs fondamentale et permet de visualiser certains concepts parfois théoriques sinon abscons. Au fil de cet ouvrage magistral paré de notes et pourvu d’un index affleure une volonté pédagogique qui devrait en faire le livre de chevet de bien des aspirants cinéastes, tant la passion de Khondji s’avère communicative. Ici la théorie prend toujours la forme d’une passerelle vers la pratique. Avec, en permanence, la volonté de transmettre, y compris des notions parfois complexes. Préfacé par Michel Ciment et postfacé par Nicolas Winding Refn, Conversations avec Darius Khondji est un ouvrage aussi envoûtant qu’essentiel. n Jean-Philippe Guerand

Conversations avec Darius Khondji, de Jordan Mintzer. Éditions Synecdoche, 308 pages.

  • 12
  •  
  •  
  •  
  •  




Back to Top ↑