Achat Numéro 680-681 – Autopsie d’un meurtre d’Otto Preminger

20.00 

Catégorie :

Description

Dossier Autopsie d’un meurtre d’Otto Preminger

4. Autopsie d’un film charnière, par Benoit Gourisse
12. Monographie d’Otto Preminger, par Pierre-Simon Gutman
22. Preminger, cinéaste des systèmes et des institutions, par Pierre-Simon Gutman
28. Preminger et la transgression, par Benoit Gourisse
34. Témoignages
36. Ma première rencontre avec le réalisateur de Laura, par Olivier Eyquem
40. Entretien avec Bernard Cohn, assistant sur Rosebud
42. Souvenirs de tournage, par Olivier Eyquem
46. Sur le personnage de Laura, par Benoit Gourisse
50. James Stewart, l’ange gardien de l’Amérique, par Antoine Sire
68. 25 films de procès dans le cinéma américain
Les Accusés (1988), de Jonathan Kaplan, par Yves Alion
Amistad (1997), de Steven Spielberg, par Benoit Gourisse
Dark Waters (2019), de Todd Haynes, par Camille Sainson
Des hommes d’honneur (1992), de Rob Reiner, par Pierre-Simon Gutman
12 Hommes en colère (1957), de Sidney Lumet, par Sylvain Angiboust
Du silence et des ombres (1962), de Robert Mulligan, par Camille Sainson
L’Étrange Incident (1943), de William Wellman, par Antoine Sire
Furie (1936), de Fritz Lang, par Marc Gauchée
Le Génie du mal (1959), de Richard Fleischer, par Gérard Camy
L’Invraisemblable Vérité (1956), de Fritz Lang, par Gérard Camy
Je veux vivre ! (1958), de Robert Wise, par Antoine Sire
Jugement à Nuremberg (1961), de Stanley Kramer, par Sylvain Angiboust
Justice pour tous (1979), de Norman Jewison, par Jean-Philippe Guerand
Larry Flynt (1996), de Milos Forman, par Tancrède Delvolvé
Madame porte la culotte (1950), de George Cukor, par Marc Gauchée
Music Box (1989), de Costa-Gavras, par Yves Alion
Le Mystère von Bülow (1990), de Barbet Schroeder, par Pierre-Simon Gutman
Philadelphia (1993), de Jonathan Demme, par Sylvain Angiboust
Présumé innocent (1990), de Alan J. Pakula, par Gérard Camy
Le Procès Paradine (1947), de Alfred Hitchcock, par Jean-Philippe Guerand
Les Sept de Chicago (2020), de Aaron Sorkin, par Tifenn Brisset
La Soupe au canard (1933), de Leo McCarey, par René Marx
Témoin à charge (1957), de Billy Wilder, par Benoit Gourisse
The Verdict (1982), de Sidney Lumet, par Benoit Gourisse
Vers sa destinée (1939), de John Ford, par Gérard Camy
82. Otto Preminger et le jazz, par Pierre-Simon Gutman
88. Saul Bass, créateur du générique, par Marie-Pauline Mollaret
96. La revue de presse d’Autopsie d’un meurtre
101. Le film vu par Luc Desportes, storyboardeur
102. Filmographie d’Otto Preminger
108. La fiche technique d’Autopsie d’un meurtre
110. Scénario de Wendell Mayes, traduit par Victoria Fory, dialogues anglais et français traduits par Yves Alion, et vidéogrammes
Dossier coordonné par Yves Alion et Pierre-Simon Gutman

L’actualité

194. Entretien avec Éric Toledano sur la série télévisée En thérapie, par Yves Alion
202. Jean-Claude Carrière, portrait par Jean Ollé-Laprune et entretien par Yves Alion
212. Hommage à Christopher Plummer
214. John Le Carré au cinéma et à la télévision, par Pierre-Simon Gutman
220. Le film du mois. La Mission, de Paul Greengrass, par Yves Alion
226. D’autres films.
The Dissident, de Bryan Fogel, par Jean-Philippe Guerand
L’Homme du président, de Woo Min-ho, par Jean-Philippe Guerand
Lotte Eisner – Par amour du cinéma, de Timon Koulmasis, par René Marx
Malcom & Marie, de Sam Levinson, par Jean-Philippe Guerand
La Petite Femelle, de Philippe Faucon, par Pierre-Simon Gutman
Possessor, de Brandon Cronenberg, par Pierre-Simon Gutman
228. Hommage à Jacques Bral, par René Marx
232. Giuseppe Rotunno, la lumière de Cinecittà, par René Marx
242. L’actu dvd
Sept films avec Rock Hudson : Ne dites jamais adieu (1956), de Jerry Hopper (Elephant Films), La Légende de l’épée magique (1953), de Nathan Juran (Elephant Films), Le Sport favori de l’homme (1964), de Howard Hawks (Elephant Films), Les Yeux bandés (1965), de Philip Dunne (Elephant Films), Étranges compagnons de lit (1965), de Melvin Frank (Elephant Films), Le Rendez-vous de septembre (1961) (Elephant Films), de Robert Mulligan (Elephant Films), L’Homme de Bornéo (1962), de Robert Mulligan
Plusieurs classiques du cinéma français : Coffret Pierre et Jacques Prévert : L’affaire est dans le sac (1932) et Voyage-surprise (1947) (Doriane Films), L’Étrange Monsieur Victor (1938), de Jean Grémillon (Pathé Vidéo), Copie conforme (1947), de Jean Dréville (Pathé Vidéo)
Quatre westerns : La Peine du talion (1948), de Henry Levin (Sidonis), Californie en flammes (1952), de Lew Landers (Sidonis), Je suis un aventurier (1954), d’Anthony Mann (Sidonis), Les Charognards (1971), de Don Medford (Sidonis)
Coffret Morris Engel et Ruth Orkin : Le Petit Fugitif (1953), Lovers and Lollipops (1955) et Weddings and Babies (1958), I Need a Ride to California (1968) (Carlotta Films)
Coffret 20 ans de LABO : Ghost Cell (2016), d’Antoine Delacharlery, Portrait de famille (2010), Joseph Pierce, Swatted (2019), d’Ismaël Joffroy Chandoutis, Reruns (2018), de Rosto (Éditions Autour de Minuit)
Trois classiques américains : Dans la souricière (1959), de Norman Panama (Rimini), Le Roi des imposteurs (1961), de Robert Mulligan (Elephant Films), L’Espion qui venait du froid (1965), de Martin Ritt (ESC)
Un objet filmique insaisissable : Kuso (2017), de Steve Ellison (Potemkine)
Josep (2020), d’Aurel (ESC)
Trois films européens pour le moins inattendus : Jeanne d’Arc (1935), de Gustav Ucicky (Artus Films), Des fleurs pour un espion (1966), d’Umberto Lenzi (Artus Films), Opération Remida (1967), de Jess Franco (Artus Films)
Âmes perdues (1977), de Dino Risi (ESC)
Jabberwocky (1977), de Terry Gilliam (Carlotta Films)
Deux films de Francis Ford Coppola : Peggy Sue s’est mariée (1986) et Jardins de pierre (1987) (Carlotta Films)
Ema (2020), de Pablo Larraín (Potemkine)
Quatre films américains récents : The Climb (2019), de Michael Angelo Corvino (Metropolitan), Tesla (2020), de Michael Almereyda (Metropolitan), The Good Criminal (2020), de Mark Williams (Metropolitan), Blackbird (2019), de Roger Michell (Metropolitan)
Deux films venus de l’Est : Sputnik, espèce inconnue (2020), d’Egor Abramenko (Condor Entertainment), Sister (2020), de Svetla Tsotsorkova (Tamasa)
Un film oublié avec Liz Taylor et Richard Burton : Divorce (1973), de Waris Hussein (LCJ)
Cinq films tardifs de Jean-Pierre Mocky : Le Mystère des jonquilles (2014), Le Cabanon rose (2016), Rouges étaient les lilas (2016), Votez pour moi (2017), Calomnies (2014) (ESC)
Deux documentaires engagés : Un pays qui se tient sage (2020), de David Dufresne (Jour2Fête), Mon nom est clitoris (2020), de Lisa Billuart Monet et Daphné Leblond (La Vingt-Cinquième Heure)
Quatre films français récents : Les Apparences (2020), de Marc Fitoussi (Bonne pioche), Antoinette dans les Cévennes (2020), de Caroline Vignal (Bonne pioche), Poly (2020), de Nicolas Vannier (Bonne pioche), Les Choses qu’on dit, les choses qu’on fait (2020), d’Emmanuel Mouret (Blaq out)
263. Livres de cinéma
Le Monde de Miyazaki, par Susan Napier (Éditions Imho), Théo Angelopoulos ou la poésie du cinéma politique, par Michel Estève (L’Harmattan), Annuel du cinéma 2020, Chroniques du cinéma confiné, sous la direction de Nicolas Marcadé (Fiches du cinéma Éditions), Teen horror – De Scream à It Follows, par Pascal Françaix (Éditions Rouge profond), 25 ans de cinéma français à l’étranger, sous la direction de Gilles Renouard (Hémisphères Éditions), Cassavetes par Cassavetes, par Ray Carney et John Cassavetes (Capricci), 23 1/2, par Aldo Tassone (Edizioni Cineteca di Bologna), Carole et Clark, par Vincent Duluc (Stock), Mauro Bolognini, une histoire italienne, par Michel Sportisse (Le Clos Jouve), Imitacteur, par Antoine Duléry (Cherche midi), Mon avis sur tout, par Daniel Prévost (Cherche midi), Le Fantôme du cinéma français, par Philippe Durant (La Manufacture des livres), Une fille comme toi, par Jan Baetens (JBE Books), Histoire vagabonde du cinéma, par Vincent Amiel et José Moure (Vendémiaire), Cinémiracles, l’émerveillement religieux à l’écran, par Timothée Gérardin (Playlist Society)

  • 6
  •  
  •  
  •  

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Achat Numéro 680-681 – Autopsie d’un meurtre d’Otto Preminger”

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back to Top ↑