Critique Supernova de Harry MacQueen

Publié le 14 septembre, 2021 | par @avscci

0

Supernova de Harry Macqueen

Supernova a un titre intrigant. Il ne s’agit pas d’un nouveau film de SF, mettant en scène quelques astronautes en difficulté, il nous incite plus prosaïquement à regarder les étoiles… Supernova est un film d’amour. Parfois déchirant, parfois englué dans le quotidien, comme la plupart des histoires d’amour. Mais c’est une histoire qui se termine, l’un des deux tourtereaux (ils sont sexagénaires, mais ont conservé leur jeunesse de cœur) étant atteint d’Alzheimer, il a choisi de disparaître avant de n’être plus que l’ombre de lui-même. Le film raconte un dernier voyage qui ressemble à une tournée d’adieu pendant laquelle les amoureux font le bilan, le survivant apprenant à faire son deuil de l’être aimé. A ce stade il devient nécessaire de préciser que les deux amants sont des hommes (interprétés avec beaucoup de justesse par Colin Firth et Stanley Tucci) et que cela ne déplace pas la problématique d’un iota, ni dans le regard de ceux qu’ils croisent dans le film ni dans celui du spectateur. C’est une bonne nouvelle, l’homosexualité suscite de moins en moins d’incompréhension… Reste l’histoire indémodable des amours qui n’ont rien d’éternel, de la vie qui passe et des regrets que l’on peut laisser…

Yves Alion

Film britannique de Harry Macqueen (2020), avec Colin Firth, Stanley TucciJames Dreyfus. 1h35.

  •  
  •  
  •  
  •  




Back to Top ↑