Critique Respect de Liesl Tommy

Publié le 14 septembre, 2021 | par @avscci

0

Respect de Liesl Tommy

On a l’impression que les producteurs, en majorité hollywoodiens, ont dressé une liste des plus grandes stars de la chanson pour mettre un biopic sur les rails, censé séduire les millions de fans à travers le monde. On ne citera pas tout le monde, mais sans s’éloigner du court terme, signalons Bohemian Rapsody (sur Queen) et Rocket man (sur Elton John), en attendant le film que tout le monde espère (ou presque) sur les Bee Gees. La question qui se pose à chaque fois est bien sûr de savoir si les comédiens qui prêtent leurs traits aux stars sont à la hauteur de leur modèle, s’ils possèdent une partie de leur aura. Concernant Aretha Franklin, sans conteste l’une des plus grandes chanteuses soul de l’histoire, Jennifer Hudson avait un sacré gant à relever. Elle s’en tire avec les honneurs. Reste que les biopics sont toujours partagés entre la fidélité à l’histoire du grand homme (ou de la diva), et la nécessité de tendre le ressort dramatique, voire si possible, d’insuffler un peu d’âme. Ce qu’un Oliver Stone a fait à merveille pour Les Doors, par exemple. Cela marche évidemment beaucoup mieux quand l’artiste a un itinéraire cabossé et, bonus éventuel, s’il est mort jeune. Aretha Franklin a dû se battre contre un père envahissant (formidable Forrest Whitaker), un mari violent et une addiction pérenne à l’alcool. Mais cela n’en fait pas pour autant un personnage de roman. Le seul point saillant, c’est son engagement pour les droits civiques pendant les turbulentes années 60. Mais ce qui aurait pu sous une autre direction prendre une dimension épique est au final assez plat. C’est d’autant plus dommage que le film est long et que nous sentons le temps passer. Reste évidemment les chansons, et là il faut reconnaître que nous sommes comblés. C’est déjà ça…

Yves Alion

Film américain de Liesl Tommy (2020), avec Jennifer Hudson, Forest Whitaker, Marlon Wayans. 2h25.

  •  
  •  
  •  
  •  




Back to Top ↑