Critique Loin de vous j'ai grandi de Marie Dumora

Publié le 22 novembre, 2021 | par @avscci

0

Loin de vous j’ai grandi de Marie Dumora

Marie Dumora suit depuis vingt ans la même famille alsacienne. Son nouveau film est consacré à Nicolas, 13 ans, qui vit dans le foyer où sa mère l’a placé très tôt. Quand il est né, elle avait quinze ans et nous la connaissons déjà puisqu’elle était l’héroïne (au sens fort de ce mot) de Je voudrais pas aimer, sorti en 2010. À 10 ans, elle partageait cette place d’héroïne avec sa sœur Belinda dans Avec ou sans toi (2002). Belinda fut, elle, la protagoniste du film qui porte son nom en 2018. Cette famille vient de loin, de la communauté yéniche, née au XVIIè siècle, marginale parmi les marginaux, persécutée comme les tziganes par les nazis. Les grands parents de Belinda et Sabrina se sont rencontrés au camp de concentration de Schirmeck. Ils ont connu aussi le camp de Schirmeck. Et c’est à Schirmeck que se situe le foyer que Nicolas s’apprête à quitter dans ce nouveau film ! Les foyers d’accueil, la pauvreté, la prison qui n’est jamais loin, la marginalisation sociale, tout est là pour produire des récits mélodramatiques, des fictions militantes, des procès ou des plaidoyers plaintifs. C’est un autre chemin que suit Marie Dumora. En s’intéressant cette fois à un garçon concentré sur ses livres (il ne cesse de relire L’Odyssée), elle célèbre d’abord le courage, l’amour d’une famille en dépit de tout, l’entraide, la bienveillance, la maturité, la lucidité, la foi en l’Eglise catholique, la détermination indestructible. Le copain de foyer avec qui Nicolas partage de grandes marches dans la forêt, lui raconte les bateaux de migrants, les morts, l’espoir d’avenir d’un adolescent plein de bravoure. Marie Dumora filme toujours à la bonne distance, on sent sa présence et sa discrétion, sa complicité chaleureuse et son travail impeccable de montage et de mise en scène. Son amour déclaré pour Ford et Ozu transparaît à chaque plan, sa confiance dans le cinéma est enthousiasmante.

René Marx

Film documentaire français de Marie Dumora (2020). 1h42.

  •  
  •  
  •  
  •  




Back to Top ↑