L’Avant-Scène Cinéma, un magazine unique !

L’Avant-Scène Cinéma a vu le jour en 1961, autant dire il y a un millénaire. Si l’équipe qui fait vivre aujourd’hui la revue n’était pas présente lors de sa naissance, elle n’en est pas moins fière de perpétuer une tradition. Car l’Avant-Scène Cinéma n’est pas une revue comme les autres. C’est la seule au monde à publier de façon aussi régulière et systématique le scénario de films, parfois des grands classiques de l’Histoire du cinéma, parfois des films plus confidentiels mais qui nous sont chers.


Critique Logan Lucky de Steven Soderbergh

Publié le 27 octobre, 2017 | par @avscci

0

Logan Lucky de Steven Soderbergh

Le pseudo de la scénariste ne fait pas vraiment illusion : Soderbergh est bel et bien derrière le scénario de ce retour sur les grands écrans, puisque sa formidable série The Knick l’avait gardé fort occupé du fond de sa fausse retraite. Logan Lucky est néanmoins d’abord une expérimentation de producteur. Le cinéaste a en effet lui-même financé le film et le distribue, grâce à une production participative et un budget maîtrisé, afin de prouver à tous qu’il est possible de faire des films en dehors du système hollywoodien. Du coup, pour s’assurer du succès de sa démarche, Soderbergh n’a pas joué la carte expérimentale (The Girfriend Experience) et livre un film ouvertement commercial au principe simple : une version working class de ses fameux Ocean’s Eleven (puis Twelve, etc.), un récit de braquage où les héros appartiennent à l’Amérique White Trash et évoluent au milieu des courses Nascar, et non plus les casinos. Un parti pris simple mais qui rend souvent plus touchant le parcours de ces faux bras cassés. Pour le reste, la recette des Ocean’s est respectée. On retrouve un plan parfait à plusieurs étages, des stars charismatiques qui s’en donnent à cœur joie, et ce ton léger et léché à la fois, marque des comédies de l’auteur. Avec un dur bémol : l’expérience, pourtant poussive, fut un échec au box-office américain.

Pierre-Simon Gutman

Film américain de Steven Soderbergh (2017), avec Channing Tatum, Adam Driver, Daniel Vraig, Kate Hudson. 1h 59.

Critique en partenariat avec l’ESRA.

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  




Back to Top ↑