L’Avant-Scène Cinéma, un magazine unique !

L’Avant-Scène Cinéma a vu le jour en 1961, autant dire il y a un millénaire. Si l’équipe qui fait vivre aujourd’hui la revue n’était pas présente lors de sa naissance, elle n’en est pas moins fière de perpétuer une tradition. Car l’Avant-Scène Cinéma n’est pas une revue comme les autres. C’est la seule au monde à publier de façon aussi régulière et systématique le scénario de films, parfois des grands classiques de l’Histoire du cinéma, parfois des films plus confidentiels mais qui nous sont chers.


Critiques DVD conte-de-la-princesse-kaguya-isao-takahata-avant-scene-cinema-623-actu-dvd

Publié le 13 mai, 2015 | par @avscci

0

Actu DVD mai 2015 – Le Conte de la Princesse Kaguya de Isao Takahata

L’année dernière, Hayao Miyazaki a fait ses adieux à l’animation en nous offrant un chef-d’œuvre époustouflant, Le vent se lève, concentré foisonnant de ses obsessions : la liberté, l’aviation, la mort… Son alter ego des studios Ghibli, Isao Takahata, tire à son tour sa révérence en nous livrant un film qui mérite tout autant d’éloges. Le graphisme est ici très différent. Les croquis sont au fusain sur tons pastels et les lignes vibrent, jaillissent, se déplacent, explosent pour accompagner nos émotions. De quoi faire passer Miyazaki pour un parangon d’académisme…

conte-de-la-princesse-kaguya-isao-takahata-avant-scene-cinema-623-actu-dvd-screenshot

Le sujet de ce Conte est à la fois universel et profondément enraciné dans la culture japonaise : l’histoire est celle d’une jeune princesse née dans une bambouseraie, élevée par de braves paysans, qui devient la jeune femme la plus admirée et convoitée du pays… À première vue, nous n’avons pas autant de raisons de nous émouvoir qu’avec Le Tombeau des lucioles, le chef-d’œuvre de Takahata, un mélodrame graphique mettant en scène deux orphelins au lendemain d’Hiroshima.

conte-de-la-princesse-kaguya-isao-takahata-avant-scene-cinema-623-actu-dvd-screenshot2

Mais toute la finesse du réalisateur, qui parfois prend son temps pour nous dérouler certaines séquences, consiste justement à nous imprégner d’une atmosphère poétique et mélancolique (avec des éclairs de fantaisie) plutôt que de nous imposer quoi que ce soit. Le film est long, parfois lent. Et pourtant nous avons envie de le revoir en boucle, pour progressivement pénétrer son secret…

Yves Alion

Disney Vidéo

  •  
  •  
  •  
  •  




Comments are closed.

Back to Top ↑