Critique Lands of murder de Christian Alvart

Publié le 23 juillet, 2020 | par @avscci

0

Lands of murders de Christian Alvart

Lands of Murders (pourquoi donner un titre anglais à un film allemand quand il sort en France ?) est de toute évidence l’un des meilleurs thrillers de l’année. Qui nous plonge en compagnie de deux flics totalement dépareillés et même antagonistes dans une histoire aussi glauque et poisseuse que possible, dans un environnement désolé, une histoire criminelle aux multiples ramifications, qui se complique presque à plaisir au fur et à mesure que nous avançons. Sur le plan purement formel, la réussite est d’autant plus éclatante que la mise en scène est vraiment au cordeau de ce que le film raconte, la lumière n’étant dispensée qu’avec précaution. Au-delà le film vaut évidemment par les relations compliquées qui unissent les deux flics. Car c’est au lendemain de la réunification allemande que se situe l’action et que les deux collègues sont issus des deux côtés de l’ancien rideau de fer, le premier ayant des tentations un peu libertaires quand son collègue, symboliquement plus massif est un ancien de la STASI. Au-delà de quelques frictions, les deux hommes n’ont évidemment pas les mêmes méthodes de travail ni le même regard sur le monde. Et cette dualité imprègne le film, qui avance en boitant, ce qui lui convient à merveille décrivant un pays qui se découvre endolori après la glaciation communiste de sa partie Est. Les amateurs de thrillers remarqueront bien sûr que le sujet n’est pas sans évoquer La Isla minima, un film espagnol récent dont nous avons en son temps salué l’excellence. Il n’est pas abusif de parler de remake… Un remake intelligent, la fin de la partition allemande se superposant à la disparition du franquisme au pays de Lorca (le premier flic de La Isla minima était un nostalgique de Franco, et il avait les mains sales, son collègue affichait à l’inverse son aversion irrémédiable pour le dictateur).

Si le cinéma français devait se lancer à son tour dans l’affaire, suggérons que la période de la Libération, avec un résistant et un fidèle de Pétain en vedette…

Yves Alion

Freies  Land. Film allemand de Christian Alvart (2019), avec Trystan Pütter, Felix Kramer, Nora von Waldstatten. 2h09.

  •  
  •  
  •  
  •  




Back to Top ↑