Critique Jane par Charlotte de Charlotte Gainsbourg

Publié le 13 janvier, 2022 | par @avscci

0

Jane par Charlotte de Charlotte Gainsbourg

Dans la lumière des flashes et des projecteurs depuis sa prime enfance, Charlotte Gainsbourg passe aujourd’hui derrière l’objectif pour filmer sa mère, Jane Birkin, qu’elle ne se lasse pas aussi de photographier. L’affaire commence au Japon ou l’égérie de Serge Gainsbourg entreprend une tournée triomphale de récitals sous le regard de sa fille. Ce n’est qu’ensuite que ces deux femmes publiques si familières optent pour une confession à deux voix, empreinte de pudeur et de retenue et qu’on réalise à quel point elles nous sont en fait pour l’essentiel inconnues. Jane par Charlotte est un film mémoriel qui repose sur la force de caractère et l’amour fou de ses deux icônes. Jamais voyeur, mais toujours sincère, ce jeu de la vérité se présente comme un cadeau. En rémission d’un cancer, Jane Birkin profite du soleil qui brille et de ses petits enfants qui jouent dans sa maison de Bretagne qu’on devine aussi douillette que foutraque. Charlotte semble quant à elle consciente de sa responsabilité vis-à-vis de la postérité en abordant devant la caméra des sujets ô combien intimes qu’autorise cette proximité ménagée par cette confession à deux voix. Elle l’inscrit au sein d’une véritable démarche créatrice en donnant beaucoup d’elle-même et en trouvant des artifices pour rassurer sa mère. C’est ce qui fait le prix de ce documentaire atypique accueilli triomphalement à Cannes, tant cette mère et cette fille ont conscience de leur responsabilité vis-à-vis de leurs fans auxquelles elles offrent là le plus beau des présents. Un témoignage d’amour partagé, mais dépourvu de la moindre indécence.

Jean-Philippe Guerand

Film documentaire français de Charlotte Gainsbourg (2021), avec Jane Birkin, Charlotte Gainsbourg, Jo Attal. 1h28. 

  •  
  •  
  •  
  •  




Back to Top ↑