Critique Irma de Luciano Mazeto et Vinicius Lopes

Publié le 12 juillet, 2021 | par @avscci

0

Irma de Luciana Mazeto et Vinícius Lopes

Premier long métrage de Luciana Mazeto et Vinícius Lopes, Irma nous raconte l’histoire de deux jeunes sœurs, lancées dans un road trip à travers le Brésil en quête d’un père, de sens et d’identité, afin de fuir la mort imminente de leur mère. Ce voyage initiatique les mènera au plus près du monde adulte, où le corps de la femme se cherche et se découvre et où la figure du père tant espérée devient un exutoire face à une colère trop longtemps contenue. Alors que l’astéroïde WF42 menace de s’écraser sur Terre, les paysages se parent de tons roses éclatants, nous entrons dans le rêve, dans une danse innocente, dans un temps où la mort n’est plus qu’un lointain concept. Monde intérieur et monde extérieur ont désormais fusionné, la cadette ayant déclenché l’apocalypse avec ses étranges pouvoirs. Serait-elle une sorcière moderne ? Le féminisme est un sujet au cœur du film. Malgré leur âge, les corps des jeunes filles sont déjà observés, scrutés et sources de désir. Mais loin de la subir, elles embrassent leur féminité et en font une force. Ana (Maria Galant) ne met pas du rouge à lèvres pour être belle mais pour “avaler le monde entier”, et avec Julia (Anaís Grala Wegner) elles deviennent les reines de leur univers. Irma nous embarque donc dans un road movie peuplé de dinosaures, de magie et de poussières d’étoiles, où macrocosme et microcosme sont étroitement liés, faisant de ce film brésilien, une pépite exotique à découvrir.

Camille Sainson

Film brésilien de Luciana Mazeto et Vinícius Lopes (2021), avec Maria Galant, Anaís Grala Wegner, Felipe Kannenberg. 1h28.

  •  
  •  
  •  
  •  




Back to Top ↑