L’Avant-Scène Cinéma, un magazine unique !

L’Avant-Scène Cinéma a vu le jour en 1961, autant dire il y a un millénaire. Si l’équipe qui fait vivre aujourd’hui la revue n’était pas présente lors de sa naissance, elle n’en est pas moins fière de perpétuer une tradition. Car l’Avant-Scène Cinéma n’est pas une revue comme les autres. C’est la seule au monde à publier de façon aussi régulière et systématique le scénario de films, parfois des grands classiques de l’Histoire du cinéma, parfois des films plus confidentiels mais qui nous sont chers.


Critique Fidèle de Michael R Roskan

Publié le 6 novembre, 2017 | par @avscci

0

Fidèle de Michael R. Roskam

Le Flamand Michael Roskam a déboulé dans le paysage cinématographique en frappant les esprits : son Bullhead est encore dans toutes les mémoires. Le Fidèle est sans doute moins jusqu’au-boutiste, mais recèle quelques pépites. L’histoire est celle d’une passion amoureuse qui serait presque banale si l’homme n’était pas un braqueur… Risquant à tout moment de se retrouver en taule ou avec une balle dans la peau. Mais sans doute le côté fusionnel du couple est-il la contrepartie de la fragilité de son destin… Ce qui fait le prix du film, c’est paradoxalement d’être bancal. Le Fidèle n’est ni totalement une histoire d’amour, nu vraiment un polar. Ce qui ne l’empêche pas de créer de l’émotion (nous croyons dur comme fer au couple formé par Matthias Schoenaerts et Adèle Exarchopoulos, qui de tous temps ont su faire passer l’émotion à travers les débordements charnels). Ni de nous offrir quelques belles scènes d’action (l’attaque du fourgon blindé sur l’autoroute). Romantique jusqu’au bout de chacun de ses plans, Le Fidèle n’est sans doute pas de ces films tièdes qui fédèrent tous les publics : le film est long, et certaines scènes peuvent gêner les esprits frileux. Mais il fait preuve d’une énergie qui ne pourra qu’enflammer les autres.

Yves  Alion

Film belgo-français de Michael R. Roskam (2017), avec Matthias Schoenaerts, Adèle Exarchopoulos, Jean-Benoît Ugeux. 2h 10.

Critique en partenariat avec l’ESRA.

  •  
  •  
  •  
  •  




Back to Top ↑