L’Avant-Scène Cinéma, un magazine unique !

L’Avant-Scène Cinéma a vu le jour en 1961, autant dire il y a un millénaire. Si l’équipe qui fait vivre aujourd’hui la revue n’était pas présente lors de sa naissance, elle n’en est pas moins fière de perpétuer une tradition. Car l’Avant-Scène Cinéma n’est pas une revue comme les autres. C’est la seule au monde à publier de façon aussi régulière et systématique le scénario de films, parfois des grands classiques de l’Histoire du cinéma, parfois des films plus confidentiels mais qui nous sont chers.


Esra Affiche du film de Terrence Malick, Song to song

Publié le 19 juillet, 2017 | par @avscci

0

Critique – Song to song de Terrence Malick

Impossible de dissocier Song to Song des deux précédents films de fiction de Terrence Malick, À la merveille (2012) et Knight of Cups (2015), tant ils semblent imbriqués les uns dans les autres. Depuis Tree of Life (2011), le réalisateur américain qui n’avait signé que quatre films en plus de trente ans a accentué la cadence et s’est libéré sur le plan formel. Il crée ainsi une intimité étroite, en scrutant les visages et les corps jusqu’à l’obsession. Comme pour dérober une part de vérité qu’aucun comédien ne serait capable de livrer à la commande et s’affranchir ainsi des formes traditionnelles. Malick braque cette fois sa caméra sur deux couples qui évoluent dans le monde de la musique. Au centre de ce carré : Rooney Mara, encore plus sublime que dans Carol. Ni tout à fait la même, ni tout à fait une autre, malgré ses changements de perruques incessants. À ses côtés, deux grands séducteurs du cinéma contemporain : le britannique Michael Fassbender et l’américain Ryan Gosling. Et puis, juste à côté, les deux actrices principales de Knight of Cups : Natalie Portman et Cate Blanchett. Avec une autre constante : la recherche formelle qui inscrit ces liaisons dangereuses dans des décors qu’on jurerait sortis de la revue qui fait référence en la matière, Architectural Digest. Et puis aussi, une petite coquetterie de connaisseur qui légitime la présence de deux bêtes de scène : Iggy Popp et Patti Smith, présents sur la scène du festival d’Austin, Texas, la ville où Malick a grandi.

Jean-Philippe Guerand 

Film américain de Terrence Malick (2017), avec Rooney Mara, Michael Fassbender, Ryan Gosling. 2h 08.

Critique en partenariat avec l’ESRA.

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  




Back to Top ↑