L’Avant-Scène Cinéma, un magazine unique !

L’Avant-Scène Cinéma a vu le jour en 1961, autant dire il y a un millénaire. Si l’équipe qui fait vivre aujourd’hui la revue n’était pas présente lors de sa naissance, elle n’en est pas moins fière de perpétuer une tradition. Car l’Avant-Scène Cinéma n’est pas une revue comme les autres. C’est la seule au monde à publier de façon aussi régulière et systématique le scénario de films, parfois des grands classiques de l’Histoire du cinéma, parfois des films plus confidentiels mais qui nous sont chers.


Critique Le Regard de Charles de Charles Aznavour, réalisé par Marc Di Domenico

Publié le 5 octobre, 2019 | par @avscci

0

Le Regard de Charles de Charles Aznavour

Un film de Charles Aznavour, réalisé par Marc Di Domenico ? Cette formule étrange s’explique très bien. En 1948, Edith Piaf offrit sa première caméra au jeune artiste, une Paillard qu’il garda toute sa vie. Jusqu’en 1982, au cours d’innombrables voyages, Aznavour enregistra des témoignages visuels très riches dont il confia peu de temps avant de mourir le dérushage à Marc Di Domenico. L’émotion du spectateur est double à voir ce montage subtil opéré par l’ami du chanteur et commenté par la voix de Romain DURIS à partir d’écrits de l’artiste. D’une part la générosité, l’attention aux autres d’Aznavour fait de lui un cinéaste sûr, très précis. Enfant pauvre, fils d’émigrants qui protégèrent des juifs pendant l’Occupation, qui accueillirent au risque de leur vie Missak Manouchian, Aznavour est fidèle à son idéal et regarde les humains, y compris les plus humbles, à la bonne hauteur. Mais il est aussi un artiste mondialement célèbre et ses images rendent compte de cette gloire très particulière. On l’accompagne dans son intimité, ses amours successives, ses rencontres. Les cadres sont beaux, Aznavour, lui-même grand acteur, sait ce que c’est qu’une image de cinéma. De Hong-Kong à New York, de l’Afrique à l’Arménie, on se promène dans le regard d’un homme sensible et raffiné pendant plus de trente ans. Une belle et surprenante expérience.

René Marx

Film français de Charles Aznavour, réalisé par Marc Di Domenico (2019), avec la voix de Romain Duris. 1h23

  • 1
  •  
  •  
  •  




Back to Top ↑