L’Avant-Scène Cinéma, un magazine unique !

L’Avant-Scène Cinéma a vu le jour en 1961, autant dire il y a un millénaire. Si l’équipe qui fait vivre aujourd’hui la revue n’était pas présente lors de sa naissance, elle n’en est pas moins fière de perpétuer une tradition. Car l’Avant-Scène Cinéma n’est pas une revue comme les autres. C’est la seule au monde à publier de façon aussi régulière et systématique le scénario de films, parfois des grands classiques de l’Histoire du cinéma, parfois des films plus confidentiels mais qui nous sont chers.


Critique L'appel de la forêt de Chris Sanders

Publié le 25 février, 2020 | par @avscci

0

L’Appel de la forêt de Chris Sanders

Chris Sanders, fort de ses réalisations de films d’animation (Lilo et Stich, Dragons etc.), se lance dans la création d’un film, cette fois-ci, avec de vrais acteurs. En adaptant la nouvelle de Jack London, L’Appel de la forêt, Sanders se frotte au film d’aventure en pleine nature. Mais, loin de nous montrer de magnifiques paysages, tout est reconstitué numériquement et c’est bien dommage pour une histoire telle que celle-ci. Ils ont même été jusqu’à reproduire Buck, le chien, et accessoirement, le personnage principal, grâce aux effets spéciaux. Nous nous retrouvons donc avec un chien aux allures de Paddington, aux expressions faciales humanisées, alors qu’il s’agit d’une histoire d’un retour à l’état sauvage, d’un éloignement de la domestication en vue de retrouver une liberté originelle.

Toutefois, nous sommes face à une belle histoire familiale qui saura ravir et attendrir petits et grands tout en véhiculant un beau message. Si Buck, tout au long de son périple, ne saura plus à qui donner la patte, entre Omar Sy son musher dont il gagnera le respect, et Harrison Ford, dont il sera le compagnon le plus fidèle, c’est en se retrouvant nez à nez avec ses ancêtres restés à l’état sauvage, qu’il accomplira son destin. Loin de la violence humaine, de la vanité ou de l’appât du gain, l’aventure de Buck nous ramène à l’essentiel. C’est l’histoire d’un chien qui, loin d’apprendre de ses maîtres, écoute son instinct et nous donne de bonnes leçons ; amitié, fidélité ou encore courage, qui font de son périple un voyage initiatique durant lequel il finira par répondre à l’appel de la forêt, à l’appel du monde sauvage.

Camille Sainson

The Call of the Wild. Film américain de Chris Sanders (2019), avec Harrison Ford, Omar Sy, Dan Stevens. 1h40.

  •  
  •  
  •  
  •  




Back to Top ↑