L’Avant-Scène Cinéma, un magazine unique !

L’Avant-Scène Cinéma a vu le jour en 1961, autant dire il y a un millénaire. Si l’équipe qui fait vivre aujourd’hui la revue n’était pas présente lors de sa naissance, elle n’en est pas moins fière de perpétuer une tradition. Car l’Avant-Scène Cinéma n’est pas une revue comme les autres. C’est la seule au monde à publier de façon aussi régulière et systématique le scénario de films, parfois des grands classiques de l’Histoire du cinéma, parfois des films plus confidentiels mais qui nous sont chers.


Critique Affiche de Deux Fils de Félix Moati

Publié le 12 février, 2019 | par @avscci

0

Deux fils de Félix Moati

Pour son premier long métrage en tant que réalisateur, Félix Moati reprend le motif central de son court métrage Après Suzanne, à savoir la dérive d’un jeune homme tentant de se reconstruire après un chagrin d’amour. Il adjoint à son personnage, toujours incarné avec fragilité par le décidément formidable Vincent Lacoste, un frère adolescent en pleine crise mystique (magistralement interprété par le débutant Mathieu Capella)  et un père médecin (Benoît Poelvoorde, bouleversant) ayant abandonné du jour au lendemain son cabinet pour se consacrer à l’écriture (avec plus ou moins de succès, comme on le découvrira dans l’une des scènes les plus drôles du film).
Ce trio de personnages en plein doute traîne son spleen existentiel dans un récit mélancolique mais bourré d’humour et de tendresse qui prend le temps, malgré sa courte durée, de faire exister les situations et les seconds rôles. Si l’on peut déplorer parfois quelques creux dans le rythme du récit, celui-ci est transcendé par la puissance de certaines séquences-clef, comme l’échange de Vincent Lacoste avec la psychologie scolaire incarnée par India Hair, dans lequel transparaît sans fard toute la détresse d’un être abandonné. Mais si l’émotion est l’un des vecteurs du film, elle n’empêche nullement une énergie fougueuse de le traverser de part en part, plongeant malgré tout les trois protagonistes dans une forme de fantaisie gourmande qui les emmène subtilement sur la voie d’un dénouement plein de promesses.

Marie-Pauline Mollaret

Film francais de Félix Moati (2018), avec Vincent Lacoste, Benoît Poelvoorde, Mathieu Capella, Anaïs Demoustier. 1h30

Critique en partenariat avec l’ESRA.

  • 1
  •  
  •  
  •  




Back to Top ↑