L’Avant-Scène Cinéma, un magazine unique !

L’Avant-Scène Cinéma a vu le jour en 1961, autant dire il y a un millénaire. Si l’équipe qui fait vivre aujourd’hui la revue n’était pas présente lors de sa naissance, elle n’en est pas moins fière de perpétuer une tradition. Car l’Avant-Scène Cinéma n’est pas une revue comme les autres. C’est la seule au monde à publier de façon aussi régulière et systématique le scénario de films, parfois des grands classiques de l’Histoire du cinéma, parfois des films plus confidentiels mais qui nous sont chers.


Critique Ami ami de Victor Saint-Macary

Publié le 18 janvier, 2018 | par @avscci

0

Ami-ami de Victor Saint-Macary

Le garçon, Vincent, ne se remet pas d’une rupture. La fille, Nefeli, son amie d’enfance, veut le sortir de là. Mais comment ne pas être amants ? Surtout quand on a décidé d’habiter ensemble. Parce que c’est plus pratique. Tu parles…  Le danger est partout, la tentation… Même si on a bien décidé de ne plus jamais se laisser faire par l’amour. Après sept ans au département développement de la Gaumont, à lire donc les scénarios des autres, Victor Saint-Macary ose son premier film en annonçant le portrait d’une génération, Parisiens sans gros soucis d’argent, joueurs, pas machos, souriants. Et sympathiquement, avec beaucoup de charme, infantiles. Conformément aux bases de la comédie américaine, jusqu’à la fin, le couple paraît impossible à réunir. Chaque personnage est dessiné avec précision. Amis, sex friends, parents quinquagénaires, les sidekicks, comme le dit le cinéaste très techniquement dans ses entretiens, trouvent toujours leur place. Le personnage joué avec talent par Camille Razat notamment, qui retarde sans cesse l’impossible conclusion. Saint-Macary n’est pas Lubitsch, Lebghil n’est pas James Stewart, mais ils saisissent beaucoup de choses des temps qui courent. Les habiletés de scénario sont parfois plus visibles que la nécessité du propos. On sent pourtant de vraies promesses dans ce rassemblement d’énergie, jeunes acteurs plutôt brillants, réalisation soigneuse, belles idées de comédie, sens du rythme. On s’amuse vraiment. On voudrait la suite…

Film français de Victor Saint-Macary (2017), avec William Lebghil, Margot Bancilhon, Camille Razat, Jonathan Cohen. 1h26.

Critique en partenariat avec l’ESRA.

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  




Back to Top ↑