L’Avant-Scène Cinéma, un magazine unique !

L’Avant-Scène Cinéma a vu le jour en 1961, autant dire il y a un millénaire. Si l’équipe qui fait vivre aujourd’hui la revue n’était pas présente lors de sa naissance, elle n’en est pas moins fière de perpétuer une tradition. Car l’Avant-Scène Cinéma n’est pas une revue comme les autres. C’est la seule au monde à publier de façon aussi régulière et systématique le scénario de films, parfois des grands classiques de l’Histoire du cinéma, parfois des films plus confidentiels mais qui nous sont chers.


Critiques DVD L_Heure_des_brasiers

Publié le 20 septembre, 2015 | par @avscci

0

Actu DVD septembre 2015 – Coffret Fernando Solanas

L’Argentin Fernando Solanas est l’incarnation même du cinéma engagé tel qu’il a pu s’incarner dans l’Amérique du Sud en ébullition, à partir des années 60, à travers des personnalités aussi emblématiques que les Brésiliens Nelson Pereira dos Santos (Sécheresses, 1963) et Glauber Rocha (Terre en transe, 1967), ou les Chiliens Patricio Guzmán (Nostalgie de la lumière, 2004) et Miguel Littin (Actes de Marusia, 1976). Huit de ses longs métrages les plus emblématiques sont enfin réunis et accompagnés d’une conversation à bâtons rompus de trois heures qui revient sur les enjeux défendus par ce réalisateur qui s’est par ailleurs impliqué en politique, au point de réaliser en 1968 un entretien de huit minutes avec le général Perón, qui figure en bonus. Miguel Benasayag éclaire quant à lui de son point de vue de philosophe cette œuvre unique, aujourd’hui trop rarement montrée.

les-fils-de-fierro-fernando-solanas-avant-scene-cinema-625
Les fils de Fierro

Il y a indéniablement quelque chose de la dialectique cinématographique du fameux Que viva Mexico ! d’Eisenstein dans sa fresque documentaire en trois parties L’Heure des brasiers (1968), et son premier film de fiction, Les Fils de Fierro (1972). Épousant les soubresauts de l’histoire, la suite de son œuvre (conçue parfois hors les murs, notamment sous la dictature) est à la fois plus poétique et moins lyrique, qu’il s’agisse de Tangos, l’exil de Gardel (1985), Le Sud (1988, auquel l’ASC a consacré son n°377/378), Le Voyage (1992) ou Le Nuage (1998).

memoria_del_saqueo-fernando-solanas-avant-scene-cinema-625
Mémoire d’un saccage

Avec Mémoire d’un saccage (2004) et La Dignité du peuple (2007), Solanas est revenu à ses premières amours : le documentaire, les cinq suivants étant demeurés inédits en France. Cette anthologie raisonnée constitue une formidable opportunité de se familiariser avec son œuvre et de mieux comprendre l’histoire compliquée d’un pays dont les cinéastes ne cessent aujourd’hui encore de questionner la mémoire et l’histoire.

Jean-Philippe Guerand

L’Heure des brasiers / Les Fils de Fierro / Tangos, l’exil de Gardel / Le Sud / Le Voyage / Le Nuage / Mémoire d’un saccage / La Dignité du peuple
Blaq Out

  •  
  •  
  •  
  •  




Back to Top ↑