L’Avant-Scène Cinéma, un magazine unique !

L’Avant-Scène Cinéma a vu le jour en 1961, autant dire il y a un millénaire. Si l’équipe qui fait vivre aujourd’hui la revue n’était pas présente lors de sa naissance, elle n’en est pas moins fière de perpétuer une tradition. Car l’Avant-Scène Cinéma n’est pas une revue comme les autres. C’est la seule au monde à publier de façon aussi régulière et systématique le scénario de films, parfois des grands classiques de l’Histoire du cinéma, parfois des films plus confidentiels mais qui nous sont chers.


Critiques DVD dvd-le-cinema-de-la-resistance_620x349

Publié le 13 mai, 2015 | par @avscci

0

Actu DVD mai 2015 – Le cinéma de la Résistance

Célébration oblige, voici un coffret qui souligne l’imbrication qui existe entre la grande histoire et le 7è Art. Le cinéma de la Résistance décortique cette période historique à travers des documents d’époque et un long métrage devenu assez rare, Au cœur de l’orage de Jean-Paul Le Chanois (1948), qui constitue en quelque sorte le pendant de La Bataille du rail de René Clément (1945) en entremêlant des documents tournés dans le maquis du Vercors et des séquences reconstituées dans une tentative d’immersion totale dans la clandestinité des réseaux de résistance. L’expérience est passionnante et conserve aujourd’hui toute sa force dramatique, sans qu’il ne soit jamais possible de distinguer le vrai du « faux ».

au-coeur-de-l-orage-jean-paul-le-chanois-avant-scene-cinema-623-actu-dvd

En contrepoint, on peut découvrir une évocation de La Libération de Paris (1944) commentée par Pierre Blanchar sur un texte de Pierre Bost, L’Appel aux armes (1944) dans lequel Pierre Schaeffer exploite la puissance des archives radiophoniques, ainsi que deux courts métrages : Ceux du maquis (1944) et La Rose et le Réséda d’André Michel (1947). Un second disque est consacré à une mise en perspective de ces événements, à travers le documentaire Traces filmées de la Résistance, après la nuit de Ginette Lavigne (2014) et l’émission télévisée Les Dossiers de l’écran consacrée en 1968 aux maquis du Vercors. On notera au passage à quel point le recul du temps a influé sur le point de vue des historiens qui témoignent dans ces deux documents. Un livret pédagogique est proposé en contrepoint de ces images qui n’ont vraiment rien perdu de leur puissance d’évocation. 

Jean-Philippe Guerand

Ina Éditions

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  




Comments are closed.

Back to Top ↑