4ème Couverture Numéro 674 Joe Hill de Bo Widerberg

Achat Numéro 674 – Joe Hill de Bo Widerberg

15.00 € TTC

Catégorie : .

Dossier Joe Hill de Bo Widerberg

4. Entretien avec Bo Widerberg, par Bernard Cohn
12. Entretien avec Olivier Assayas, par Yves Alion
16. Entretien croisé avec Jörgen Persson et Petter Davidson, les deux directeurs de la photographie de Joe Hill, par Gérard Camy
22. Entretien avec Mårten Blömkvist, gendre et biographe de Bo Widerberg, par Gérard Camy
30. Bo Widerberg, une œuvre humaniste, engagée et lucide…, par Gérard Camy
46. Sur la Nouvelle Vague suédoise, par Gérard Camy
48. Thommy Berggren : le théâtre, le cinéma et… Bo Widerberg, par Gérard Camy
52. Sur le personnage historique de Joe Hill, par Camille Sainson
56. L’IWW, un syndicat résolument révolutionnaire…, par Gérard Camy
58. Influences et hommages. Des chansons de lui… Des chansons sur lui…, par Gérard Camy
62. Quarante ans de bruits et de fureur : Sur les tumultes sociaux et politiques aux Etats-Unis (1900-1940)
70. Revue de presse de Joe Hill
72. Filmographie de Bo Widerberg
76. Joe Hill, le dvd réédité par Malavida, par Gérard Camy
77. Le film vu par Achdé
78. La fiche technique de Joe Hill
80. Descriptif après montage, dialogues français et originaux, traductions françaises par Victoria Fory (anglais), Manlin Sterner (suédois) et René Marx (italien)
Dossier coordonné par Gérard Camy

L’actualité

134. Hommage à Michel Piccoli en 30 films
150. Entretien avec Wang Quanan à propos de La Femme des steppes, le Flic et l’œuf, par Yves Alion
156. Hommage à Ennio Morricone, compositeur (1928-2020)
160. Le film du mois. Dawson City : le temps suspendu, de Bill Morrison, par Jean-Philippe Guerand
164. Six autres coups de cœur :
Abou Leila (2020), d’Amin Sidi-Boumedine, par Pierre-Simon Gutman
Family Romance LLC (2019), de Werner Herzog, par Jean-Philippe Guerand
Madre (2020), de Rodrigo Sorogoyen, par Yves Alion
Never rarely sometimes always (2020), d’Eliza Hittman, par Marie-Pauline Mollaret
The Perfect Candidate (2020), de Haifaa Al Mansour, par Jean-Philippe Guerand
The Vigil (2020), de Keith Thomas, par René Marx
166. Hommage à Ian Holm (1931-2020)
168. Les stratégies cinéphiles du confinement, par Marie-Pauline Mollaret
174. L’actu dvd
176. Le dvd du mois. Des lendemains qui chantent, de Nicolas Castro, par Jean-Philippe Guerand, suivi d’un entretien avec Serge Moati, par Yves Alion
184. Les autres dvd
Tsunami de (quatorze) classiques français : Toni (1935), de Jean Renoir, La Voleuse (1966), de Jean Chapot, Les Félins (1964), de René Clément, Si tous les gars du monde (1956) et Les Bonnes Causes (1962), de Christian-Jaque, La Dame d’onze heures (1948) et La Ferme des sept péchés (1949), de Jean Devaivre, Ce sacré grand-père (1968), de Jacques Poitrenaud, Les Espions (1957) et La Vérité (1960), d’Henri-Georges Clouzot, Les Amants du Tage (1954), Le Président (1960), Un singe en hiver (1962) et Mélodie en sous-sol (1963), d’Henri Verneuil
Quatre films noirs hollywoodiens : The Lawless Woman (1931), de Richard Thorpe, L’Heure du crime (1947), de Robert Rossen, Tokyo Joe (1949), de Stuart Heisler et Un pacte avec le diable (1949), de John Farrow
Coffret de deux films de Nanni Moretti : Bianca (1984) et La messe est finie (1985)
Cinq films américains des années 1980 à contenu social : Tootsie (1982), de Sydney Pollack, Police frontière (1982), de Tony Richardson, Blue Collar (1978), de Paul Schrader, Mo Better blues (1990) et Jungle fever (1992), de Spike Lee
Deux films d’Abbas Kiarostami : Le Goût de la cerise (1997) et Le vent nous emportera (1999)
Deux films des sixties au cœur de l’Amérique profonde : Le Sillage de la violence (1965), de Robert Mulligan et La Rumeur (1961), de William Wyler
Deux films anglais, historiques et belliqueux : Le Désert de la peur (1958), de Jack Lee Thompson et Les Mutinés du Téméraire (1962), de Lewis Gilbert
Une comédie policière roumaine : Les Siffleurs (2020), de Corneliu Porumboiu
Un classique d’horreur russe : Vij ou le Diable (1967), de Constantin Erchov et Gueorgui Kropatchev
Deux films fous de Claude Faraldo : Bof… (anatomie d’un livreur) (1971) et Themroc (1973)
Deux comédies anglaises : The Green Man (1956), de Robert Day et The Family Way (1966), de John et Roy Boulting
Le dernier Pixar : En avant (2020), de Dan Scanlon
Deux films européens de science-fiction : L’Étoile du silence (1960) de Kurt Maetzig et Signal, une aventure dans l’espace (1970), de Gottfried Kolditz
Trois curiosités transalpines : Il medico della mutua (1968), de Luigi Zampa, Paris est toujours Paris (1951), de Luciano Emmer et Emanuelle et les derniers cannibales (1977), de Joe D’Amato
Deux films français récents : La Dernière Vie de Simon (2020), de Léo Karmann et Les Misérables (2019), de Ladj Ly

  • 6
  •  
  •  
  •  

Avis

Il n'y pas encore d'avis.

Soyez le premier à donner votre avis “Achat Numéro 674 – Joe Hill de Bo Widerberg”

Back to Top ↑